Skip to content Skip to navigation

Les lendemains d'hier

Extrait: 

Les ombres

Les ombres s'allongent aux saisons des soupirs,
Cherchant leurs souvenirs, fuyant leurs avenirs.
J'ai poursuivi la mienne aux abords d'une route,
J'ai failli la surprendre au détour de mes doutes.
Un orage à l'affût brûla d'un éclair blanc
Ce que je croyais être, en l'éclair d'un instant.
Il me reste à miser sur l'infini des nombres
Pour dénouer enfin le mystère des ombres.

© Francis Felix 2013 -